Lexique

Tout | A B C D E F G H I L M N O P Q R S T U V W
Il y a 18 entrée(s) commençant par la lettre F dans cet annuaire

FCP (Fonds commun de placement)

Un FCP est un organisme de placement collectif qui réunit l’épargne d’un grand nombre d’épargnants pour l’investir dans des valeurs mobilières (actions, obligations…). Cette épargne est investie de façon diversifiée par des professionnels (sociétés de gestion) : investissements en actions françaises, internationales…, en obligations en euros, en devises étrangères…, investissements diversifiés en actions et en obligations, etc… En contrepartie de cette gestion professionnelle, des frais sont prélevés chaque année (les « frais courants »). En achetant des parts de FCP, l’investisseur devient copropriétaire de valeurs mobilières. Les FCP sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

FCPE (Fonds commun de placement d’entreprise)

Le FCPE est un organisme de placement collectif réservé aux salariés des entreprises. C’est un fonds d’investissement accessible au sein d’un plan d’épargne salariale (PEE ou PERCO). L’épargne est investie de façon diversifiée par des professionnels (sociétés de gestion) selon une stratégie annoncée : investissements en actions françaises, internationales…, investissements en obligations en euros, en devises étrangères…, investissements diversifiés en actions et en obligations, etc… Les FCPE sont soumis à l’agrément de l’AMF.

FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation)

Un FCPI est un placement collectif (OPC) appartenant à la catégorie des FCPR. Il réunit l’épargne d’un grand nombre d’épargnants pour l’investir à au moins 60 % en titres de sociétés innovantes non cotées en bourse dont il a vocation à favoriser le développement. Au cours de la période d’investissement, qui peut aller jusqu’à 10 ans, l’épargne investie n’est pas disponible. C’est un placement risqué. Au terme de la vie du fonds, les éventuelles plus-values sont partagées entre les porteurs de parts. Les FCPI sont soumis à l’agrément de l’AMF.

FCPR (Fonds commun de placement à risques)

Fonds de capital-investissement. Les FCPR réunissent l’épargne d’un grand nombre d’épargnants pour en investir au moins 50 % en titres d’entreprises non cotées en bourse dont il a vocation à favoriser le développement. Au cours de la période d’investissement, qui peut aller jusqu’à 10 ans, l’épargne investie n’est pas disponible. C’est un placement risqué. Au terme de la vie du fonds, les éventuelles plus-values sont partagées entre les porteurs de parts. Les FCPI sont soumis à l’agrément de l’AMF.

FIA (placements collectifs)

Les FIA (Fonds d’Investissement Alternatifs) constituent des placements collectifs. Pour l’essentiel, ce sont des FCP et Sicav, mais aussi des fonds d’épargne forestière, immobilière ou de capital investissement… Les FIA sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

FIP (Fonds d’investissement de proximité)

Un FIP est un placement collectif (OPC) appartenant à la catégorie des FCPR. Il réunit l’épargne d’un grand nombre d’épargnants pour l’investir à au moins 60 % en titres de petites et moyennes entreprises régionales dont il a vocation à favoriser le développement. Au cours de la période d’investissement, qui peut aller jusqu’à 10 ans, l’épargne investie n’est pas disponible. C’est un placement risqué. Au terme de la vie du fonds, les éventuelles plus-values sont partagées entre les porteurs de parts. Les FIP sont soumis à l’agrément de l’AMF.

Foncière

Société immobilière ayant pour activité l’achat et la location d’immeubles d'habitation, de bureaux, de locaux industriels et commerciaux, d’entrepôts, d’hôtels … et la vente de ces mêmes biens.

Fonds à formule (placements collectifs)

Placement collectif (FCP, Sicav) offrant, sur une durée précise, une perspective de gain dépendant de l’évolution d’un ou plusieurs actifs sous-jacents (un panier d’actions, un indice boursier...). A l’échéance du fonds, la valeur de remboursement est calculée selon une formule mathématique. Ces fonds garantissent à l’échéance soit le rendement, soit le capital investi, soit un peu des deux. Ils sont également désignés sous les termes de « fonds à promesse » et « fonds structurés ». Voir aussi : produit structuré. Les fonds à formule sont soumis à l’agrément de l’AMF.

Fonds de fonds

Un fonds de fonds est un organisme de placement collectif (OPC) investissant principalement en parts d'autres OPC. Un fonds de fonds offre à l’investisseur une diversification plus importante de son placement, par exemple lorsque le capital est réparti sur des fonds d’investissement gérés par différentes sociétés de gestion. En contrepartie de cette diversification accrue, les frais courants sont souvent plus élevés : les frais du fonds de fonds s’ajoutent à ceux des fonds dans lesquels il investit. Les fonds de fonds sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

Fonds professionnels à vocation générale

Organisme de placement collectif (OPC) bénéficiant d'assouplissement en termes d'investissement et de stratégies mises en œuvre. Les conditions d’accès ainsi que les montants minimaux d’investissement dans ce type d’OPC sont encadrés sont réservés à des investisseurs professionnels ou à des personnes investissant au moins 100 000 euros.

Forex

Le Forex, pour « Foreign exchange », est un marché sur lequel s’échangent les monnaies du monde entier 24 h/24, 7 j/7. Ce marché n’est pas régulé, contrairement par exemple au marché d’actions. Cela signifie que les prix sont fixés directement par les différents intervenants professionnels (les établissements financiers, les banques centrales, les grandes entreprises, les investisseurs institutionnels). Les taux de change varient sans cesse : le Forex est un marché très risqué.

FPI (Fonds de placement immobilier)

Les FPI appartiennent à la catégorie des OPCI. Ils sont investis dans des actifs immobiliers à hauteur de 60 % minimum. Les FPI sont soumis à l’agrément de l’AMF.

Frais courants (placements collectifs)

Frais prélevés chaque année sur les placements collectifs (FCP, Sicav…). Ils se composent essentiellement des frais de gestion, qui rémunèrent la société de gestion, et de fonctionnement. Les frais courants sont directement déduits de la valeur liquidative, qui est calculée nette de frais. Ils sont indiqués dans le DICI (document d’information clé de l’investisseur) obligatoirement remis aux investisseurs.

Frais de courtage (actions)

Frais prélevés par les intermédiaires boursiers sur les ordres de bourse passés par leurs clients. Le plus souvent, ils sont calculés proportionnellement au montant de l’ordre passé. Ils sont parfois proposés sous forme de montants fixes (forfaits). Ces frais varient en fonction de l’intermédiaire, du montant des opérations effectuées, du canal de passation des ordres (internet, téléphone ou agence) et en fonction du marché (actions, obligations ; Euronext Paris, Bourse de Francfort, de Londres…).

Frais de dossier

Frais demandés par les établissements financiers pour la mise en place d'un prêt immobilier.

Frais de gestion

Montant payé pour la gestion du contrat. Ce montant est fixé sur une base annuelle. Dans les contrats multisupports, il existe des frais spécifiques à chaque unité de compte. Ces frais sont directement pris en compte dans la valeur de l’unité de compte communiquée à l’adhérent/souscripteur. Le montant des frais de gestion des OPCVM n’est pas précisé dans les contrats d’assurance mais dans les prospectus simplifiés OPCVM, remis au moment du choix du ou des supports.

Frais de notaire

Ensemble des frais (taxes, émoluments du notaire et débours) payés lors d'une transaction immobilière. Ils représentent environ 7.50% du prix pour un bien ancien et environ 3% du prix pour un logement neuf.

Future

Contrat à terme négocié sur un marché organisé entre deux parties (l’acheteur et le vendeur). Il constitue l’engagement d’acheter (pour l’acheteur du future), ou de vendre (pour le vendeur) un actif sous-jacent (actions, obligations, devises, matières premières, indices boursiers...) à un prix fixé pour une livraison et un règlement à une date future spécifiée dans le contrat. Les futures n'offrent aucune garantie en capital. Ils s’adressent à des investisseurs avertis.